Notre Histoire

2010 : Suite à une recherche participative auprès de 43 enfants de la rue à Taroudant, nous avons créé un centre de proximité pour 40 familles en situation difficile. Nous avons développé, en partenariat avec Moroccan Children’s Trust, une approche holistique de notre travail afin de devenir un modèle en matière de protection de l’enfance. Nous offrons à nos bénéficiaires un soutien éducationnel et émotionnel, un suivi social, un soutien scolaire, des activités récréatives et un programme de mentoring, des services de santé et une assistance juridique.

2012-2014 :  Les directeurs de FAPE et MCT ont lancé un projet pilote sur l’enregistrement à l’état civil à Taroudant. Nous avons assisté plus de 650 personnes sans papiers d’identité. Notre travail a inclus des évènements de sensibilisation du public à Taroudant et dans les villes voisines, soutien social de la part des assistants sociaux sessions de formation des acteurs locaux et des associations, et promouvoir des changements afin de simplifier les procédures d’enregistrement à l’état civil. Nous avons également organisé une conférence régionale sur « La protection de l’enfance et le droit à l’enregistrement à l’état civil » en Décembre 2014 à laquelle ont assisté des intervenants clés, y compris des organismes gouvernementaux et organes statutaires locaux.

2014 : Création de la Fondation Amane pour la Protection de l’Enfance.

2016-2017 : Nous avons étendu ce travail d’enregistrement à l’état civil à l’entièreté de la région Souss-Massa au Maroc et nous avons mis en œuvre le projet CARE (Citizens’ Access to Registration) avec le soutien de Middle East Partnership Initiative (MEPI) au travers de l’Ambassade des Etats-Unis à Rabat. CARE vise à étendre notre impact avec un programme d’activités qui poussent pour une réforme législative au niveau national afin de s’assurer que tous les Marocains puissent obtenir une identité légale et être donc capable de participer pleinement dans une société plus juste.

Notre approche fondée sur les droits assure que les enfants et les familles les plus marginalisées et défavorisées dans le sud du Maroc ont accès à l’éducation, à la santé et au travail, tout en promouvant l’égalité et un meilleur futur.
Les différents partenaires de ce projet incluent : US-Middle East Partnership Initiative, le Ministère de la Santé, le Ministère de l’Intérieur, le Ministère de l’Education, le Ministère de la Justice, entre autres.

2017 : En septembre, nous avons lancé le projet « Osar

al-Himaya », le premier projet de familles d’accueil soutenu par le gouvernement marocain. Ce projet vise à placer des enfants vulnérables en contact avec la loi, actuellement pris en charge dans des établissements d’accueil, dans des familles d’accueil où ils recevront tout le soutien dont ils ont besoin.

Dans un environnement familial stable et accueillant, ils auront également un accès complet aux soins de santé, à un soutien psychologique et à une éducation.
Les différents partenaires de ce projet incluent : UNICEF Maroc, le Ministère de la Justice, le Ministère de la Jeunesse et des Sports, la Ligue marocaine pour la protection de l’enfance et des associations locales.